Grands axes de recherche

Biologie structurale et fonctionnelle des enzymes de la biosynthèse et de l’inactivation des hormones stéroïdiennes

Chercheurs actifs

Fernand Labrie, Van Luu-The, Alain Bélanger, Georges Pelletier, André Tchernof, Chantal Guillemette, Olivier Barbier, Sheng-Xiang Lin, Léonello Cusan, Donald Poirier, Sébastien Gingras, Jonny St-Amand et Claude Labrie

Un rôle de premier plan dans l'intracrinologie

Les chercheurs de cet axe ont joué un rôle de premier plan dans la mise en évidence, il y a déjà plus de 30 ans, d'un nouveau domaine de l'endocrinologie désigné l'intracrinologie, qui démontre qu'une proportion importante des androgènes et des oestrogènes est synthétisée en périphérie dans les tissus cibles, à partir de stéroïdes précurseurs sécrétés par les surrénales. Ces prohormones sexuelles jouent un rôle prépondérant dans la physiologie du corps humain et dans plusieurs conditions pathologiques prévalentes reliées à un excès (hirsutisme et endométriose), ou à une insuffisance (ostéoporose et ménopause), ou dont l’évolution est sensible à l’action de ces hormones (cancers hormono-sensibles de l’endomètre, du sein et de la prostate, obésité, dyslipidémies et diabète).

Des pionniers grâce à des méthodes analytiques de pointe

De plus, plusieurs chercheurs de cet axe sont des pionniers dans la purification et la caractérisation des enzymes des voies de synthèse et d’inactivation des stéroïdes sexuels ainsi que dans la compréhension des mécanismes de régulation de l’expression des gènes qui les encodent. Ils poursuivent donc leurs travaux grâce à des méthodes analytiques hautement sensibles et spécifiques, utilisant principalement la spectrométrie de masse, la cristallographie ainsi que les diverses approches en génomique fonctionnelle.